Un intérieur désencombré… et qui le reste !

Lorsque j’ai commencé à trier et retirer le superflu de mes placards, j’ai eu le sentiment que ces quelques semaines de nettoyage intense allaient me permettre de devenir minimaliste une bonne fois pour toutes. Alors… je préfère être la plus transparente possible avec vous : c’était just an illusion, bien sûr !

Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé que le fait de consacrer une période définie et concentrée pour cette première étape de simplification était ce qu’il y avait de plus bénéfique et efficace. D’abord parce que, de cette manière, vous voyez rapidement les résultats de vos actions. Et ensuite, parce que le bien-être et la satisfaction que vous allez ressentir à chaque étape va vous insuffler toute la motivation dont vous avez besoin pour continuer. Action, réaction.

Donc si vous aussi, vous voulez vous lancer, je vous conseille vivement de booster votre état d’esprit en mode « transition », mettre votre meilleure playlist dans les oreilles, et de vous engager dans ce changement avec passion et énergie.

Et après… Comme je le disais plus haut, une fois que vous aurez passé la totalité de votre territoire au peigne fin et que vous aurez enfin hissé les couleurs du minimalisme, vous constaterez que les menaces d’un retour à l’ancien régime sont fréquentes.

Son premier ennemi, c’est soi-même.

Vouloir vivre avec moins de choses est contre-intuitif dans notre société matérialiste actuelle. Depuis l’enfance, on nous apprend que posséder plus, plus grand, plus cher est symbole de réussite et de bonheur.

Donc en premier lieu, vous allez devoir vous auto-rééduquer. Apprendre à contrôler vos impulsions d’achat, remettre en cause vos habitudes de consommation, questionner l’utilité de chaque objet convoité.

Pour cela, je vous suggère d’utiliser la méthode BISOU, que je trouve super car elle permet de prendre du recul avant un achat de façon très simple. Cette technique a été proposée par Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken dans leur livre J’arrête de surconsommer :

  • B comme Besoin. A quel besoin cet achat correspond-il ?
  • I comme Immédiat. Dois-je l’acheter immédiatement ?
  • S comme Semblable. N’ai-je pas déjà quelque chose de semblable ?
  • O comme Origine. Quelle est l’origine de ce produit ?
  • U comme Utile. Cet objet me sera-t-il vraiment utile ?

Vous verrez, ça devient vite un réflexe, c’est facile à retenir et ça évite bien des achats inutiles et qui viendraient ré-encombrer votre intérieur.

Faites des listes. Avant de sortir faire vos courses, faites le point sur vos besoins. Il vous faut telle et telle chose : notez-le. Rien de tel, pour les courses alimentaires, que de faire vos menus de la semaine et votre liste en fonction. Vous n’achetez que ce dont avez besoin pour vos recettes. Vous évitez les achats impulsifs et vous réduisez drastiquement le gaspillage alimentaire. Cette technique fonctionne pour tout : vêtements, matériel scolaire…

Autre point : le fait de garder en tête le « pourquoi » de sa démarche minimaliste, sa motivation profonde dans ce changement, est également un bon moyen d’éviter de « replonger ». Après tous ces efforts et ce grand ménage de printemps, ce serait dommage, quand même !

Les menaces viennent aussi des autres…

Vous verrez que les occasions où les objets s’infiltrent chez vous seront nombreuses. Vous ne vous en rendiez pas compte jusqu’à présent, mais maintenant que vous avez pris conscience de la situation, elles vont vous sauter aux yeux. Des échantillons glissés dans votre commande beauté, aux bricolages artistiques de votre petit dernier pour la fête des mères, en passant par l’avalanche des cadeaux de Noël.

Or, avec toute l’énergie et le temps que vous avez consacré à faire le grand nettoyage chez vous, vous n’avez pas envie de vous faire à nouveau envahir et je vous comprends !

Voici quelques astuces que j’ai pu tester ces dernières années et qui permettent de maintenir ma maison dans l’état simple et minimaliste que je souhaite :

  • Parlez de votre démarche à votre entourage. Expliquez pourquoi vous le faites et pourquoi vous souhaitez changer certaines habitudes. Cela vous aidera à mieux gérer certains sujets comme les cadeaux ou les sorties shopping, par exemple.
  • Apprenez à dire non. Refusez. Lorsque vous êtes à l’extérieur, dans les magasins, vous êtes presque constamment soumis à des promotions, offres « gratuites », échantillons et autres « un produit acheté, un offert ». Mais rappelez-vous que rien ne vous oblige à les accepter. C’est comme les sacs plastique à la caisse ou les serviettes en papier à la boulangerie. Refusez avec un sourire. Et c’est toujours ça de moins qui vient encombrer vos placards ou remplir vos poubelles !
  • Refaites des mini-séances de désencombrement régulièrement. Trouvez votre rythme : à chaque saison pour les vêtements, chaque mois pour les produits de beauté/ pharmacie, deux fois dans l’année pour les papiers administratifs et la déco… Programmez des rappels dans votre téléphone et prenez 15 minutes par-ci, 10 minutes par-là. Ça ne vous prendra pas plus de temps, et ça vous assurera de garder le contrôle sur ce qui vous entoure.

On ne cherche pas la perfection.

L’important, c’est de se sentir bien chez soi et d’en avoir conscience. D’aimer ce qui vous entoure et de l’avoir choisi. De créer votre espace à votre image et qu’il fonctionne pour vous et pour votre famille.

Ne vous mettez pas la pression par rapport à un nombre d’objets qu’il faudrait posséder ou pas. Ce n’est pas un concours. C’est une démarche personnelle qui vous permet de vous reconnecter avec ce qui est important pour vous et qui vous donne une bouffée d’air dans ce monde de surconsommation.

Créez votre bulle, revenez à l’essentiel, et prenez soin de vous et de votre famille. C’est tout ce qui compte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s