Passer du tout-jetable au lavable & durable

Le dernier siècle a apporté son lot d’innovations et de progrès, en même temps qu’il a profondément modifier notre rapport aux objets. Les stratégies marketing et publicitaires ont fini par nous convaincre que l’éphémère-jetable-remplaçable était la norme.

Or, on se rend bien compte aujourd’hui de l’aberration totale de ce mode de consommation. D’abord, parce que cela crée une société d’addiction et d’excès en tous genres, qui nous éloignent toujours plus du bonheur et de l’épanouissement personnel pourtant recherché. Plus on a, plus en en veut, moins on est heureux.

Le coût écologique est catastrophique. Chaque produit nécessite une quantité monstre de matières premières, énergie, eau, pour être fabriqué. Et en bout de ligne, il représente un déchet, plus ou moins polluant qui vient s’additionner au reste et aggraver encore la crise climatique.

Et ce qui m’a frappée, dans ma recherche de simplification, c’est à quel point notre quotidien a été complexifié, segmenté, dans l’unique but de nous faire acheter plus.

L’exemple parfait qui me vient en tête, c’est celui du savon. Avant ma transition, voilà tous les types de savon que j’avais chez moi : savon à mains, gel douche, shampoing, liquide vaisselle, lessive, pousse-mousse. Je ne dirais qu’une chose : POURQUOI ?! 😱

Aujourd’hui, je n’achète plus que du savon de Marseille et du shampoing solide. Et c’est tout ! C’est simple et zéro déchet : le combo gagnant.

Ce petit jeu de retour à la simplicité est applicable à pas mal de choses, quand on s’y penche de plus près. Il faut juste accepter de revoir nos habitudes pour faciliter notre quotidien, et soulager un peu notre planète. Pour info, les déchets ménagers annuels sont estimés à 513 kg par habitant en France en 2017, soit une tonne de déchets par seconde (source : planetoscope.com) !

Petit tour d’horizon des essentiels que vous pouvez remplacer facilement

  • Cuisine :
    • éponges et liquide vaisselle : brosse à vaisselle en bois, avec la tête remplaçable et éponge tawashi faite maison + bloc de savon de Marseille. Je vous conseille de le mettre sur un porte-savon pour que l’espace reste propre. Le mien est en luffa et j’en suis très contente.
    • pousse-mousse : un pain de savon pour se laver les mains.
    • essuie-tout : torchons et lingettes en tissu.
  • Salle de bains :
    • gel douche et shampoing : pain de savon et shampoing solide. Si vous avez la peau sèche ou si vous avez un bébé, vous pouvez choisir un savon surgras. Dans les shampoings solides, vous avez plusieurs choix aussi selon votre type de cheveux.
    • cotons à démaquiller : lingettes à démaquiller lavables. Cela fait six ans que j’utilise les miennes, elles sont encore très bien. De temps en temps, un petit lavage au percarbonate, suivi d’un séchage en plein soleil leur redonne un beau coup d’éclat.
    • mouchoirs en papier : mouchoirs en tissu. J’avais quelques a priori sur ce point, mais à part pour les gros rhumes, où on a conservé les mouchoirs jetables, la version lavable s’adopte très bien. Quelques secondes au fer à repasser finissent de tuer les éventuels microbes qui auraient résisté au lavage.
  • Repas/ pique-niques :
    • couverts et verres jetables : couverts et verres lavables. Quelques minutes de vaisselle ne sont rien comparées à la pollution que représentent les tonnes d’ustensiles produits et jetés chaque seconde dans le monde.
    • serviettes en papier : serviettes en tissu, de préférence Oeko Tex.
  • En déplacement :
    • tasses à café jetables : tasses lavables, que vous pourrez faire remplir lorsque vous prenez votre café à emporter. C’est même devenu notre routine avec Thomas : lorsqu’on prend la route pour un trajet de plusieurs heures, on emmène directement notre café ou thé préféré pour démarrer le voyage avec. Un petit bonheur tout simple !
    • bouteilles d’eau : une gourde, en inox de préférence, que vous remplirez selon vos besoins.
  • Avec bébé :
    • couches et lingettes jetables : couches et lingettes lavables.

La liste n’est bien sûr pas exhaustive, mais c’est déjà un bon début si vous souhaitez réduire vos déchets et votre impact sur l’environnement.

.

Et vous, comment arrivez-vous à sortir du système du tout-jetable ? Quelles sont vos alternatives responsables ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s