Pourquoi les enfants ont besoin du minimalisme

Les fêtes. Les anniversaires. Les Noël. Les occasions spéciales. Les jours sans occasion spéciale. Du petit cadeau-surprise de Mamie qui passe à l’improviste, à la mini-figurine en plastique offerte avec le menu enfant. Le flux entrant de choses, vêtements, chaussures, cadeaux, fournitures scolaires, matériel créatif, jouets…, est tout simplement permanent quand on a des enfants. Or cette situation chaotique est loin d’être souhaitable pour nos enfants.

C’est la science qui nous le dit

Les études le montrent, un environnement encombré, désordonné, provoque un niveau important de stress sur notre cerveau. Cela peut se traduire par un sentiment de bien-être défaillant, une capacité de concentration diminuée, une santé mentale fragilisée, ou encore une plus grande tendance à de mauvaises habitudes, comme le grignotage par exemple.

Il faut changer la donne

Dans un monde où tout nous pousse à gâter excessivement nos enfants, des grandes entreprises de jouets à la pression sociale en général, c’est un premier pas difficile de vouloir dire « stop » à tout ceci. Mais c’est tout simplement essentiel pour le bien-être et la santé de nos petits. Et puis, si on s’attarde sur ce mot : « gâter ». Un fruit qui se gâte est un fruit qui s’abîme. Donc à la base, plus ou moins consciemment, on sait bien qu’il y a un problème, quand même !

Un travail d’équipe

Pour que cela fonctionne, il faut absolument les impliquer dans la démarche. En commençant, vous pourriez vous dire que ce serait plus facile de simplifier, trier et réduire en leur absence, surtout quand ils sont jeunes.

Sauf que si vous vous débarrassez de certaines de leurs affaires « dans leur dos », premièrement, vous allez toujours devoir le faire de cette façon. Et à un certain point, cela risque de les mener à un manque de confiance en vous.

Deuxièmement, si vous ne leur montrez jamais comment le faire, ils ne pourront pas apprendre à le faire par eux-mêmes.

Les intégrer dans le processus permet qu’ils aient leur mot à dire sur ce que vous gardez, ce que vous donnez, ce que vous jetez. Ils se sentent considérés, on leur montre que leur avis compte, cela développe leur confiance en eux et en leur opinion.

Les bienfaits que j’ai constatés avec mes enfants

Ils sont plus raisonnables.

Le fait de leur expliquer la valeur des choses, d’avoir un vrai attachement aux jouets qu’ils ont déjà et qu’ils ont choisi volontairement, nous n’avons pas de crises ou de caprices quand ils voient un étal de jouets ou autres tentations du moment.

Ils ont pris conscience de leur chance.

En triant leurs affaires, il y a bien sûr certaines choses à jeter parce qu’elles ne fonctionnent plus et ne peuvent pas être réparées. Mais nous leur avons expliquer que pour le reste, encore en bon état, nous allions tout apporter dans un centre caritatif pour que ce soit donner à des enfants dans le besoin. Je crois que c’est ce qui les a le plus marqué. A chaque fois, ils ont d’ailleurs voulu porter eux-même la caisse ou le sac de jouets au centre, fiers de leur bonne action.

Ils ont développé leur créativité.

Avoir moins de jouets laisse davantage de place à l’imagination, la créativité, l’imaginaire. C’est un bonheur de voir à quel point ils peuvent se créer leur monde d’aventures aux mille et uns scénarios, pendant des heures, avec seulement quelques legos, un plaid et deux coussins ! 🤩

Cela leur donne aussi le temps et l’envie de faire plus d’activités manuelles : dessins, peinture, coloriage, pâte à modeler… Du haut de ses six ans, Estelle est une vraie petite artiste en herbe et il ne se passe pas une journée sans qu’elle n’enchante de couleurs, de licornes et d’histoires incroyables les pages de ses cahiers.

Tout est plus simple et plus calme.

Quand il est temps de ranger, quelques minutes suffisent pour que tout retrouve sa place, et chaque espace, sa sérénité. Comme il y a moins à ramasser, ils rechignent moins à le faire eux-même, aussi.

Et là, la magie opère : ils profitent généralement de ce moment de calme retrouvé pour attraper chacun un livre et s’installer sur le canapé en attendant la prochaine étape de la journée. Moi qui suis une férue de lecture, je suis tellement heureuse de les voir plonger dans les belles histoires de leurs livres !

.

Pour celles qui se sont lancées, quels bienfaits avez-vous remarqué ? Pour celles qui hésitent encore, dites-moi quels sont vos freins, je suis curieuse !

3 commentaires sur « Pourquoi les enfants ont besoin du minimalisme »

  1. Pour le moment le petit loup n’a que 9 mois, alors on y est pas encore, mais il est prévu de lui parler et de l’habituer dans ce sens.
    Côté famille, on a lancé des consignes pour limiter les pulsions d’achat qui entraîneraient ce phénomène de « gâter » l’enfant en faisant valoir qu’un petit versement sur son livret épargne lui serait plus bénéfique pour plus tard, quand les besoins seront onéreux (études, permis), que des cadeaux à tout va alors qu’il a déjà tout ce qu’il lui faut pour s’épanouir.
    Sans compter qu’on veut qu’il apprenne la valeur de l’argent et des choses, et que donc tout devra se mériter (de façon raisonnable évidemment).
    Il est clair que, quoi qu’il advienne, il faut que tout enfant soit conscient de sa situation privilégiée, puisqu’il ne manque de rien, et qu’il ne soit pas encouragé par l’élan général de sur-consommation à en vouloir toujours plus.

    J'aime

    1. Oui, ce n’est pas toujours simple de faire passer le message aux proches… Vous pouvez leur proposer d’offrir des moments à partager ou des expériences, plutôt que des objets physiques. Une sortie cinéma-popcorn, un atelier pâtisserie avec Papi, une cueillette de fruits à la ferme d’à côté, apprendre à faire du vélo… C’est l’occasion d’être créatif, les idées ne manquent pas et en plus, ça crée des souvenirs 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s