Être minimaliste quand on accueille un bébé

Pas facile de préparer l’arrivée de son bébé sans répondre aux sirènes des grandes enseignes au marketing implacable… J’en ai fait les frais pour notre première fille, alors je vous comprends ! De la poussette 8-en-1 au robot cuiseur-stérilisateur-aspirateur, j’en passe et des meilleurs, le monde de la puériculture ne manque pas d’imagination. Et comme il mise sur l’amour et la volonté des parents de bien faire avec leurs tout-petits… ça marche !

Pourtant, pas besoin de dévaliser les magasins pour avoir tout ce qu’il vous faut pour prendre soin de votre petit trésor. Avec l’expérience de trois bébés, je vous partage ici mes indispensables, les plus minimalistes et zéro déchet possibles, pour ne pas encombrer votre intérieur et vivre ce grand moment de votre vie avec bonheur et sérénité.

En général

Je vous conseille de vous équiper de matériel aux couleurs neutres. De cette façon, vous investissez une bonne fois pour toutes, pour votre bébé, et les éventuels suivants. Bien qu’ouvertes d’esprit, ce petit lit de princesse rose à paillettes vous paraîtra peut-être moins adapté au petit frère, par la suite…

Autre chose : de préférence, essayez de vous équiper en seconde main, auprès de vos amies ou belles-sœurs déjà mamans, ou sur des sites d’occasion. Vous ferez de belles économies, et limiterez votre empreinte écologique par la même occasion ! 🥰🌿

Sommeil

  • un lit à barreaux évolutif, avec un côté de barreaux qui peut s’enlever lorsque l’enfant est assez grand pour descendre seul de son lit. Ça permet d’allonger la durée d’utilisation du lit et de faire une transition plus en douceur pour le petit enfant avant son lit « de grand » ;
  • un matelas, de bonne qualité car il pourra vous servir pour vos autres bébés, le temps venu ;
  • deux alèses imperméables, pour en avoir une de rechange en cas de petits accidents ;
  • deux draps-housse (pour les mêmes raisons) ;
  • deux turbulettes, en grande taille. Ainsi, votre bébé pourra les utiliser de la naissance jusque vers un an et demi, deux ans, sans en changer.

Toilette et soins

  • une table à langer. Ici, deux options :
    • vous pouvez l’installer dans la salle de bains, près de votre lavabo. De cette façon, vous êtes proche d’un point d’eau pour nettoyer les fesses de votre bébé ;
    • sinon, dans la chambre de votre enfant, vous pouvez utiliser une commode avec la table à langer sur le dessus. C’est très pratique car vous avez tout sous la main pour langer et vêtir votre tout-petit ;
  • un matelas à langer, avec deux alèses imperméables ;
  • quelques langes : trois ou quatre suffisent pour en mettre un sur le matelas à langer (facile à changer en cas d’accident), en glisser un dans le sac à langer et en avoir de rechange au cas où ;
  • des couches : pour notre petite troisième, nous avons opté pour des couches lavables, et si je peux vous encourager à faire une chose, c’est bien celle-ci. Sur tous les plans, c’est une opération gagnante : pour votre porte-monnaie, pour la peau fragile de votre bébé et pour la planète ! Nous avons un lot de 20 couches avec 40 inserts, et à raison d’une lessive tous les deux-trois jours environ, ça fonctionne très bien pour nous. L’avantage, aussi, c’est que si vous investissez pour votre premier enfant, les couches vous serviront encore pour les bébés suivants : de belles économies quand on sait que de la naissance à la propreté, on dépense environ 1 500 € en couches jetables ! En comparaison, j’ai acheté notre lot d’occasion pour 190 € ;
  • une poubelle à couches, pour stocker les couches sales en attendant de les laver. N’importe quelle boîte, sac ou contenant fermé fait très bien l’affaire ;
  • des voiles pour mettre dans les couches lavables ;
  • des lingettes : une vingtaine de lingettes, lavables aussi, que nous réservons aux langes + quelques débarbouillettes en éponge pour nettoyer le visage de bébé quand nécessaire ;
  • puisque notre table à langer est dans la chambre, nous avons une petite bouteille d’eau (du robinet) pour pouvoir laver les fesses de notre fille ;
  • de la crème pour le change, en cas de petites fesses rouges ;
  • une petite brosse douce, si votre bébé a des cheveux (ce n’est pas toujours le cas, la première année ! ^^) ;
  • un mouche-bébé : là, plusieurs options existent, mais celle que nous avons préféré est la version électrique, très efficace pour dégager le nez de bébé ;
  • un thermomètre électronique ;
  • pour le bain, durant les premières semaines, bébé est assez petit pour que vous puissiez le laver dans votre lavabo. Ensuite, il vous faudra un transat de bain à placer dans la baignoire ou la douche, en attendant que bébé sache s’asseoir tout seul. Je vous suggère aussi un marche-pied ou un tabouret bas pour vous asseoir pour laver bébé – votre dos vous dira merci ! Un pain de savon surgras vous permettra de laver cheveux et corps délicats de votre tout-petit.

Mobilier et garde-robe

  • Si c’est votre premier enfant, une commode trois tiroirs est vraiment l’idéal pour démarrer. Les petits vêtements de bébé se rangent plus facilement dans des tiroirs plutôt que sur des cintres. Comme vu plus haut, la commode pourra vous servir aussi de table à langer. Vous pourrez ainsi utiliser un des tiroirs pour ranger tout le matériel nécessaire. Quand bébé sera plus grand, vous pourrez investir dans une armoire pour les vêtements qui le nécessitent.
  • En termes de vêtements, rester raisonnable est un exercice difficile devant tant de mignonneries ! Gardez néanmoins à l’esprit que c’est un rayon où votre entourage va vous gâter, donc essayez de limiter vos achats autant que possible, pour ne pas crouler sous mille tenues. Surtout les premiers mois où les bébés changent de taille toutes les deux ou trois semaines. Ils vont donc avoir très peu d’occasion de les porter. Je ne rentrerai pas dans le détail, mais si vous comptez entre six et huit options par catégories de vêtements (bodies, pyjamas, hauts, bas, chaussettes…), c’est un bon repère et ça laisse de la marge pour parer aux petits accidents, sans pour autant faire des lessives tous les jours !

Repas

Si vous choisissez l’allaitement au sein, vous aurez besoin de peu de choses pour commencer :

  • trois ou quatre soutiens-gorge d’allaitement, pour un roulement confortable ;
  • autant de paires de coussins d’allaitement lavables pour mettre dans votre soutien-gorge. Ils évitent les éventuelles fuites en cas de montées de lait importantes ;
  • un ou deux langes, pour parer aux éventuels régurgitations de bébé ;
  • une crème ou gel cicatrisant, pour réparer les petites blessures et autres crevasses. Personnellement, je vous recommande le gel cicatrisant Melicare, à base de miel (et sans risque de botulisme pour votre tout-petit). Il est magique et répare très rapidement – on voit la différence entre deux tétées ! Attention, il existe aussi le baume apaisant, qui n’a pas les mêmes propriétés. Ne vous trompez pas.
  • un coussin d’allaitement, si vous y tenez, mais pas un indispensable selon moi. Quelques coussins font tout aussi bien le travail et évitent d’investir dans un objet bien coûteux.

Si vous choisissez un allaitement au biberon, il vous faudra un peu plus de matériel :

  • deux biberons, en verre de préférence. Inutile d’en avoir plus, puisqu’il faut de toute façon les laver rapidement après chaque repas ;
  • un goupillon, pour nettoyer vos biberons ;
  • des boîtes doseuses de lait : c’est super pratique pour préparer d’avance les doses de lait en poudre, surtout quand on manque de sommeil et que compter jusqu’à trois peut devenir un challenge !
  • six ou huit bavoirs en éponge, car les bébés « bavouillent » pas mal quand ils prennent le biberon.

Par la suite, quelques petites choses vont s’ajouter lors de la diversification alimentaire, mais là encore, restez mesurées : vous avez déjà beaucoup de choses chez vous qui font le même travail que ce que les enseignes de puériculture veulent vous vendre :

  • deux ou trois cuillères de bébé, si vous préférez des matières plus douces que le métal de vos cuillères à café. Mais sinon, elles peuvent très bien faire l’affaire aussi ;
  • un verre à bec pour bébé, pour lui apprendre à boire avant qu’il sache utiliser un verre normal ;
  • une chaise haute, afin d’asseoir bébé en toute sécurité à vos côtés pour ses repas ;
  • un bavoir en silicone avec réservoir, pour récupérer tout ce qui tombe pendant le repas. Personnellement, on est complètement fans de ceux de la marque Make my day, avec pleins de modèles très choux et vraiment résistants.

Dans cette section, si vous vous étonnez de ne pas trouver les robots cuiseurs, stérilisateurs ou chauffe-biberons et autres vaisselles pour bébé, ce n’est pas un oubli. Ce sont vraiment des équipements inutiles car vous avez déjà tout dans vos placards, que ce soit votre autocuiseur, votre mixeur, votre micro-ondes ou encore votre vaisselle régulière. Pas besoin d’en acheter d’autres, simplement parce que c’est estampillé « pour bébé » dessus.

En vadrouille

  • une poussette : je recommande une version duo, avec une coque qui fait siège-auto + une poussette canne. Ainsi, vous serez équipées de la naissance jusqu’aux deux-trois ans de l’enfant, quand il marche bien tout seul ; en grandissant, vous devrez acheter un siège-auto plus grand, selon le poids et la taille de votre enfant ;
  • une protection de pluie pour la poussette, adaptée à votre modèle de poussette ;
  • un porte-bébé : il en existe de toutes sortes, de l’écharpe de portage au porte-bébé ergonomique hyper sophistiqué. Nous, on a eu le coup de cœur pour le porte-bébé mei-tai, qui permet un portage de bébé complètement ergonomique, semblable aux écharpes, mais en plus simple à utiliser ! et cela, de la naissance jusqu’à ses deux ans environ ;
  • un lit-parapluie, de préférence léger et compact. Inutile d’en choisir un très sophistiqué, avec multi-poches, matelas à langer et baignoire intégrés ! Vous apprécierez d’avoir une version mini à transporter, où que vous alliez ;
  • un pare-soleil pour votre voiture, pour protéger bébé lors de vos voyages.

Et le sac à langer, me direz-vous ? Là encore, inutile d’investir dans les sacs à langer, très chers en général, alors que vous avez déjà ce qu’il vous faut chez vous. Un sac à dos, c’est juste parfait pour transporter tout ce qu’il faut lors de vos déplacements : couches, tenues de rechange, langes, lingettes, biberons et bavoirs pour les repas si vous donnez le biberon etc.

Bien-être et jouets

  • un plaid tout doux, qui vous servira à la fois pour le tenir au chaud dans sa poussette, mais aussi pour le poser confortablement par terre pour jouer avec lui (plutôt qu’un encombrant tapis d’éveil) ;
  • deux ou trois petits livres de bébé, lorsqu’il va grandir un peu, pour lui faire découvrir les textures, les couleurs, etc. ;
  • et c’est tout ! Les jouets pour les nourrissons sont tout, sauf indispensables. Vous vous rendrez compte que durant les premiers mois de vie, ils joueront très peu (voire pas du tout !) avec et préféreront souvent les objets du quotidien pour découvrir leur environnement et éveiller leur curiosité.

.

Et vous, quels sont vos indispensables ? Des questions sur des objets précis que je n’ai pas mentionnés ?

3 commentaires sur « Être minimaliste quand on accueille un bébé »

  1. Mon tout premier enfant est né l’année dernière et j’ai eu la même réflexion que vous pour équiper la maison et bébé. En le faisant et en tirant mes conclusions sur ce qui était nécessaire, je me suis d’ailleurs demandée si j’aurais abouti au même résultat si j’avais été maman dans la vingtaine, plutôt qu’en moitié de trentaine… Je pense que non. Je suis devenue bien plus sage, raisonnable et consciente avec l’âge ^^
    Le plus dur pour moi a été de freiner les ardeurs d’achat de l’entourage. On a beau faire une liste de ses indispensables, courte évidemment, puisqu’il n’en faut pas tant que ça, il y a toujours des gens pour sortir des clous, pensant faire plaisir, d’autres pour tout acheter à eux-seuls, et beaucoup pour s’indigner quand on leur dit que certaines choses on les veut en seconde main car, vu le peu de temps qu’elles vont servir, ça ne sert à rien de les acheter plein pot.
    Si je peux rajouter un petit conseil à ce que vous avez donné, c’est d’équiper et décorer la chambre de bébé en pensant à l’après. De tout penser en évolutif. C’est vrai qu’on aurait envie de badigeonner les murs de motifs et couleurs trop mignonnes pour que la chambre de bébé devienne un joli cocon douillet ou bébé fera de tendres et doux rêves, mais bébé deviendra bien vite un petit garçon, alors il faut que le mobilier qui s’y trouve et les couleurs que vous choisissez puissent l’accompagner longtemps sans que vous ayez besoin de tout repeindre tous les quatres dimanches. Dans cette idée, la base des murs de la chambre est neutre, on privilégie les déco à accrocher, les stickers pour décorer et amovibles au besoin. Les meubles sont neutres aussi, ce sont les accessoires qui apportent la touche colorée et personnalisée: tiroirs, coussins, pots, peluches…
    Les meubles à case sont super pratiques. Ils servent à tout, se personnalisent très facilement et peuvent servir d’autres projets, comme, avec une planche fixée dessus, devenir un bureau.

    J'aime

    1. Je suis tout à fait d’accord, concernant l’entourage ! C’est d’ailleurs un des thèmes que je compte aborder prochainement, pour vous savoir quoi dire à vos proches et expliquer votre démarche, qui va à l’encontre de la culture de sur-consommation actuelle.
      En tout cas, félicitations pour votre premier bébé et bravo pour votre démarche 👏

      Aimé par 1 personne

      1. Merci ^^
        D’ailleurs, la première personne à freiner et à raisonner a été mon mari ! Il n’est pas dans la même optique de consommation que moi, mais avec les bons arguments, financiers souvent, et de la patience (beaucoup de patience même), j’ai réussi à lui faire lâcher prise sur ce qui n’était pas essentiel.
        Mais pour qu’il ne se sente pas trop frustré, parce qu’il a aussi envie de marquer l’heureux évènement et la joie d’être papa, de temps en temps je le laisse se faire un petit plaisir en achetant quelque chose qui lui plait particulièrement pour son fils. Le seul critère que je lui demande de prendre en compte, c’est que ce qu’il achète serve longtemps, soit de l’ordre du très utile et, si possible, ait un impact limité sur l’environnement.
        Ça n’a pas été simple avant la naissance, car les tentations étaient nombreuses. Mais une fois que bébé fut là et qu’il a constaté à quel point il grandissait vite, et donc portait peu ses vêtements par exemple, certaines tentations se sont faites moins pressantes. Heureusement !
        Maintenant, il y a toujours les inévitables noëls et anniversaires où, pareil, les listes précises ne sont pas respectées et un petit bonhomme de quelques mois croûle sous les cadeaux alors que rien ne l’amuse plus qu’une bouteille avec des lentilles dedans, qu’une boîte avec plein d’objets inconnus de la maison ou des publicités en papier à froisser et déchirer… Que d’argent dépensé pour rien. Mais il en va ainsi dans la société actuelle, on démontre son amour à la taille de la dépense.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s